Le chocolatier Vandenbulcke rénove avec Daikin

Le chocolatier Vandenbulcke rénove avec Daikin

Vendredi 29 juin 2018 — En début d’année, le coup d’envoi d’une série de travaux a été donné dans les ateliers du chocolatier Vandenbulcke. L’entreprise a fait appel à l’expertise de Daikin pour ses installations de refroidissement et de chauffage dans le nouveau et l’ancien hall de production.

Un passé riche

Chez le chocolatier Vandenbulcke à Heule, c’est déjà la troisième génération qui est à la barre de l’entreprise créée en 1949 par André Vandenbulcke. Elle est actuellement gérée par les frères Luc et Bert, ainsi que par leur cousin Jelle Vandenbulcke, devenu le nouveau CEO, début 2018. Après avoir commencé ses activités dans un garage, la société s’est développée pour devenir une PME qui produit chaque année plus d’un million de kilos de chocolat, qu’elle écoule dans plus de 40 pays.

Ayant connu un développement considérable au cours des dernières décennies, elle fait maintenant face à des changements majeurs. « En janvier, nous avons entamé la première phase d’une série de travaux de construction et de rénovation qui s’étendent sur un délai de cinq à dix ans », explique Luc Vandenbulcke. « Au terme de ceux-ci, notre bâtiment sera entièrement renouvelé. Une partie des bâtiments sera détruite, une autre sera destinée à une fonction différente. » La nouvelle construction de 2 200 m² comportera notamment une zone d’accueil, un espace dédié au personnel et un nouveau hall de production. Ce dernier abritera à terme les anciennes et nouvelles lignes de production existantes.

Rénovation du système de refroidissement existant

Au début de l’année, la première phase des travaux a débuté avec la modernisation du hall de production et de l’espace de stockage existants. « La nécessité d’accroître l’espace de stockage réfrigéré s’explique par le fait que nous produisons désormais toute l’année, même en été. Nous avons donc besoin d’un système de refroidissement de qualité, notamment pour éviter la cristallisation du chocolat et pour assurer le refroidissement des bâtiments. Autrefois, les mois d’été étaient beaucoup plus calmes, mais ce n’est plus le cas maintenant. Or, l’ancienne installation de refroidissement ne pouvait plus répondre à cette demande. Nous avons donc décidé de remplacer cette installation dans l’ancien bâtiment par un nouveau système. Cette nouvelle installation déménagera également lors de la mise en service du nouveau bâtiment », poursuit Luc Vandenbulcke.

Tom Callewaert, Refrigeration Sales Manager chez Daikin, explique pourquoi l’installation a été remplacée et non rénovée en attendant une toute nouvelle installation de refroidissement dans le nouveau bâtiment. « L’ancienne installation fonctionnait encore avec le fluide frigorigène R22, désormais interdit. Le problème de telles installations, c’est qu’en cas de panne, les appareils ne peuvent plus être réparés. À plus long terme, une panne peut donc avoir de lourdes conséquences sur la production. Par conséquent, la décision de passer à une toute nouvelle installation, qui fonctionne avec un fluide frigorigène écologique, s’est imposée rapidement. »

Pour l’installation, l’entreprise Vandenbulcke a fait appel à son installateur habituel, Foelec d’Oostrozebeke. À la demande de Foelec, Daikin a effectué une étude pour déterminer le type de refroidissement nécessaire, l’équipement de réfrigération, le nombre d’unités et leur emplacement. Cette étude a permis de révéler que l’équipement de réfrigération le plus approprié faisait partie de la gamme ZEAS de Daikin. Un plan pluriannuel a été immédiatement dressé afin de pouvoir répartir les coûts.

Les appareils ZEAS de Daikin

Ces unités de condensation avec DC Inverter, basées sur la technologie VRV (Variable Refrigerant Volume) de Daikin pour un domaine d’application flexible, permettent de refroidir et de chauffer. Deux appareils ZEAS ont été placés pour conserver une température constante de 21 degrés dans le hall de production et de 12 degrés dans l’espace de refroidissement. Les appareils ZEAS installés dans l’espace de refroidissement ont été programmés à 12 degrés et les évaporateurs placés dans l’espace d’emballage maintiennent une température constante de 16 degrés. « Extrêmement performantes, les unités ZEAS consomment moins d’énergie que des systèmes comparables. De plus, elles occupent peu de surface au sol grâce à leur design compact. Et vu que le hall de production se trouve au centre du village, il était également très important que l’installation soit très silencieuse, ce qui est tout à fait le cas », explique Tom Callewaert. Dans l’espace de stockage, des Sky Airs de Daikin ont été installés pour maintenir la température à 16 degrés, soit la température de conservation idéale du chocolat.

Nouvelle construction

Vandenbulcke a également fait appel à l’expertise de Daikin pour sa nouvelle construction. Des appareils ZEAS seront aussi placés dans ce nouveau hall de production. De plus, la nouvelle construction sera également équipée d’un système de récupération de chaleur VRV, qui est notamment utilisé pour la production d’eau chaude à usage sanitaire et le chauffage.

La date de réception de la nouvelle construction est provisoirement fixée au mois d’août 2018.

Informations sur les produits

Pour de plus amples informations sur les produits installés, visitez les pages https://www.daikin.be/fr_be/familles-de-produits/skyair.html et https://www.daikin.be/fr_be/familles-de-produits/refrigeration/Zeas.html

Une petite envie de chocolat ? Jetez un coup d’œil sur le site http://www.vandenbulcke.com/home/

Tom Callewaert et Luk Vandenbulcke
Kirsten Van Pee Senior Project Manager at Two cents